SNFOLC

AESH, assistants d’éducation, salariés en CUI : la précarité maintenue pour les personnels - 25 septembre 2014

25 septembre 2014

vendredi 26 septembre 2014

La revendication demeure : intégration dans un corps de la
fonction publique d¹Etat, avec un vrai statut et un vrai salaire !

[article paru dans le numéro 403
de septembre 2014 de l’Ecole syndicaliste]


Un décret et deux arrêtés concernant les
« Accompagnants des Elèves en Situation de
Handicap »
(AESH) et les assistants d’éducation (AED)
ont été publiés le 27 juin 2014. Le décret comprend deux
titres, l’un fixe les conditions générales d’emploi des
AESH, l’autre donne la possibilité aux AED de suspendre
leur contrat pour remplacer un enseignant. Les arrêtés
précisent la rémunération des AESH et les modalités
d’appréciation de leur valeur professionnelle. Une
circulaire publiée le 8 juillet précise quant à elle la mise
en oeuvre du dispositif AESH.

Les conditions d’emploi des AESH définies par le décret et les arrêtés

Les candidats doivent être titulaires d’un diplôme
professionnel dans le domaine de l’aide à la personne
mais ceux qui totalisent deux ans d’expérience dans
l’accompagnement des élèves handicapés (AED ou CUI)
en sont dispensés.

● Les contrats sont des CDD de droit public (comme les
AED) dont la durée peut être égale à un an ou moins pour
assurer un remplacement.

● Les contrats peuvent être à temps complet (35 h par
semaine, 1

Documents joints


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr