Dossier STI-STG

Dernier ajout : 22 mars 2014.

  • STI : modification des épreuves STI2D

    22 mars 2014

    Le ministère a communiqué les propositions de modification des 2
    épreuves STI2D suite au groupe de travail du 14 janvier 2014
    Il ne s¹agit que de simples ajustements des épreuves. Cela ne règle pas le problème de fond.

  • STI : déclaration FO au CTMEN du 12 février 2014

    15 février 2014

    Concernant la situation professionnelle des enseignants de STI, les nouvelles filières qui fusionnent technologie et l’enseignement en lycée sont très mal vécues par les enseignants de STI2D, souffrance, arrêt de maladie, tentative de suicide.
    Cette situation est invivable pour nos collègues et ingérable pour les rectorats.
    Des mesures d’urgence doivent être prises.
    Sur le fond, nous demandons l’ouverture d’une négociation afin que la réforme soit remise à plat

  • Réforme STI : Communiqué SNFOLC du 9 janvier 2014

    10 janvier 2014

    Les nombreux témoignages de collègues collectés par le SN FO LC et présentés au CHSCT d’octobre 2013
    suffisent à eux-mêmes pour le Ministre décide de remettre à plat la réforme. Il n’y a pas besoin de mettre en place
    une enquête individuelle dont le seul rôle est de refuser de répondre aux revendications des personnels.

  • STI : Combien faudra-t-il de morts ? Communiqué SNFOLC du 22 novembre 2013

    22 novembre 2013

    Le Ministère a annoncé 3 mesures :
    • Une note aux recteurs dont le contenu n’a pas été communiqué aux représentants du personnel
    • Une lettre à chaque agent l’informant de l’existence d’un service médical de prévention
    • La mise en oeuvre d’un questionnaire par ses services auprès d’un panel de 3000 personnels sur les
    14000 que compte la filière.
    Pour FORCE OUVRIERE ces annonces ne correspondent pas à l’urgence de
    la situation.

  • STI : le ministère publie les avis du CHSCT, 8 novembre + pétition. 17 octobre 2013

    15 novembre 2013

    « En raison des atteintes avérées à la santé des personnels dont l’employeur est responsable, le CHSCT demande l’ouverture immédiate d’une négociation sur la réforme STI. Il saisit le CT de cette préconisation au titre de l’article 48. »
    (L’UNSA a voté contre rappelant son soutien à la réforme).

  • Réforme STI : Témoignages de collègues - Fo demande de tout remettre à plat - 3 octobre 2013

    4 octobre 2013

    La revendication de FO exprimée notamment lors du CHS CTM du 15 avril 2013 : « la meilleure façon de prévenir les risques psychosociaux pouvant résulter des mesures de la réforme de la filière STI est, sur le fond, d’abandonner cette réforme ou, à tout le moins, de tout remettre à plat. En effet, tous les problèmes demeurent que ce soit au niveau de la formation, de l’affectation des personnels enseignants concernés, de l’organisation des épreuves du baccalauréat ».

  • Réforme STI : communiqué SNFOLC du 11 septembre 2013 + demande FO de réunion du CHSCT ministériel

    12 septembre 2013

    FO a demandé en urgence la réunion du CHS CTM (comité d’hygiène et de sécurité ministériel et des conditions de
    travail ministériel) suite au suicide de notre collègue, Pierre Jacque, professeur d’électronique au lycée Antonin Artaud de
    Marseille. Depuis 3 ans, le SNFOLC est intervenu à plusieurs reprises à tous les niveaux contre la réforme des STI initiée par Chatel. La seule réponse du ministre Peillon a été d’imposer un changement de valence disciplinaire à tous les professeurs de STI.

  • Suicide d’un collègue de STI à Marseille - Bouches du Rhône - Communiqué de la FNEC-FP FO, 3 septembre 2013.

    5 septembre 2013

    Force Ouvrière n’a eu de cesse que de réclamer le retrait de la réforme STI et sa remise à plat. Les ministres Chatel, promoteur de cette « réforme », et aujourd’hui Peillon, qui l’a pleinement mise en œuvre, ont ignoré les nombreux arguments qui leur ont été opposés et ont systématiquement refusé la négociation. Ils n’ont pas tenu compte des difficultés et des souffrances exprimées par toute une profession, et que notre fédération a relayées.

  • Le SNFOLC reçu à la DGRH le 22 mars 2013 - Compte-rendu de l’audience STI 22 mars 2013

    28 mars 2013

    Pour le ministère, on ne peut pas affecter à titre définitif en technologie sauf si demande du professeur.
    De la même façon, si les dossiers des professeurs défendus dans les rectorats ne trouvent pas de solution, le ministère va regarder.

  • STI : le ministre répond au SNFOLC le 17 décembre 2012

    21 décembre 2012

    « Aussi, pour redonner confiance et atténuer les effets très négatifs par le précédent Gouvernement, le ministre de l’Education nationale a demandée aux recteurs, dans une circulaire de septembre dernier, d’être particulièrement attentifs aux situations individuelles et d’accompagner les changements de discipline. »

  • STI : les revendications des personnels demeurent ! Tract du SNFOLC 6-12-12

    7 décembre 2012

    Le projet de loi confirme la réforme du lycée Chatel et sa poursuite.
    Non seulement le ministre ne répond en rien mais il décide d’aggraver la situation.

  • STI : compte rendu de la délégation du 16 octobre à la DGRH : Les STI : « un dossier qui relève du cabinet du ministre » (DGRH)

    19 octobre 2012

    La délégation a remis plusieurs circulaires rectorales dont celle de l’académie de Rennes. La DGRH a indiqué que les rectorats ont outrepassé ce qui était demandé et reconnu que rien n’est garanti. La DGRH a précisé que maintenant c’est un dossier qui relève du cabinet du ministre où FO est reçu le 26 octobre.

  • STI : Lettre intersyndicale au ministre -15 octobre 2012

    18 octobre 2012

    Nous vous demandons donc, Monsieur le Ministre, de suspendre cette procédure, et de
    prendre toutes les mesures afin que le mouvement tant à l’inter-académique qu’à l’intra puisse
    néanmoins se dérouler dans la plus grande transparence.

  • STI, communiqué du SNFOLC du 8 octobre 2012 Le projet de mouvement inter 2013 soumis à la discussion des organisations syndicales confirme toutes les craintes du SNFOLC

    12 octobre 2012

    Ce que les enseignants refusent, ils devraient l’accepter pour muter !... Ceux qui veulent participer au mouvement inter ne le pourraient que dans l’un des quatre champs imposés… Le SNFOLC n’accepte pas ces dispositions qui concernent 11 000 professeurs de STI.

  • STI : un premier recul, mais tous les problèmes restent en l’état

    29 septembre 2012

    Aucun enseignant de STI ne peut accepter une reconversion imposée avec un plein service en technologie ou un reclassement dans une spécialité ne correspondant en rien au CAPET initialCe que le ministère veut instaurer avec les STI, c’est le socle commun disciplinaire, le professeur unique, flexible, reconvertible au gré des réformes.

  • STI : FO à l’initiative - Trac et Pétition STI

    20 septembre 2012

    Il revient à FO de continuer la bataille vers les rectorats pour le gel immédiat de la mise en œuvre de ces circulaires rectorales (comme nous le demandons au niveau national), de demander des garanties sur les affectations, contre les suppressions de poste et de faire remonter l’ensemble des dossiers individuels et d’établissement.

    C’est pourquoi vous trouverez ci-joint une proposition de mandat-pétition à faire signer aux personnels

  • Le SNFOLC s’adresse en urgence au ministre sur la réforme STI2D : insupportable !

    7 septembre 2012

    FO demande audience au ministère pour que la réforme soit suspendue, les changements disciplinaires arrêtés. Il est urgent d’ouvrir de réelles négociations qui préservent l’avenir des sections STI, le statut, la qualification disciplinaire, l’enseignement et les postes.

    Communiqué et lettre à Vincent Peillon

  • STI2D : FO reçue par l’Inspection générale

    28 avril 2012

    Avec l’autonomie et de la déconcentration, chaque recteur fait sa propre gestion dans le cadre de la réduction des moyens et des postes et de la « nouvelle gouvernance rectorale ».
    Pour FO, cette réforme déqualifie et précarise les professeurs. Elle menace de disparition la filière technologique Nos collègues souhaitent avoir un avenir dans une qualification disciplinaire qu’ils ont choisie lors de leur concours ; à ce jour, ils n’ont aucune garantie ni sur la poursuite de leur enseignement, ni sur leur poste.

  • Compte rendu de la délégation FO sur les conséquences de la réforme STI2D

    17 février 2012

    La délégation a souhaité, sans revenir sur le fond d’une réforme rejetée, faire le point et demander des réponses, des engagements.

  • STI 2D, continuer la bataille comme à Orléans, Nice, Nantes…

    16 décembre 2011

    Les personnels sont confrontés à des enseignements sur lesquels ils n’ont pas de recul où qu’ils ne
    maîtrisent pas ;
    Ainsi, les enseignants de STI2D doivent assurer un enseignement technologique en langue vivante, 36
    heures annuelles. Cet enseignement requiert l’habilitation dans le cadre de la certification
    complémentaire.
    Quel enseignant de STI a l’habilitation ?

|

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr