2-Février

Dernier ajout : 16 mars 2014.

  • Grilles de notes pédagogiques

    15 mars 2014

    A la fin de la campagne annuelle
    de notation, les IPR sont supposés
    attribuer des notes correspondant
    en pourcentage à ces grilles préétablies,
    pour ne pas créer
    d’inégalités entre les personnels.

  • La notation administrative - les grilles par corps

    14 mars 2014

    Les notes administratives sont attribuées par les chefs d’établissement.
    Elles peuvent être contestées en CAPA.

  • Contre-réforme et suppressions de postes : le droit à mutation remis en cause !

    9 mars 2011

    Le SNFOLC a fait les comptes au moment où le mouvement vient de s’ouvrir.
    Certaines académies deviennent inaccessibles dans certaines disciplines : en anglais, par exemple, à Nice ou Nancy-Metz, il faut 100 points de plus que l’an dernier, à Grenoble, il faut le double de points par rapport à 2010.
    En arts appliqués, seules 8 académies sont accessibles en 2011 ; en documentation là où il fallait en 2010, 21 points, comme à Amiens, Bordeaux, il faut 200 points de plus. A Rennes, il faut 434 points, là où 250 étaient nécessaire …
    Au moment où le ministre veut aussi réformer la filière STG et mettre sous la même appellation l’ensemble des postes d’économie-gestion, le seul mouvement qui apparaîtrait possible c’est celui de l’option A et encore avec un nombre de points pharaonique : de 134 à Dijon en 2010, on passe à 664 points ; à Clermont-Ferrand, de 171 à 611. Quant à Montpellier, il n’y a plus de postes alors qu’avec 128 points on pouvait y entrer l’an dernier.

  • CALENDRIER DES FPMN ET CAPN – MOUVEMENT INTER 2011

    25 février 2011

    A l’issue de chaque commission, les candidats seront appelés par des camarades du national pour les informer du résultat définitif de leur demande de mutation et un courrier leur sera adressé, avec les barres de mutation.

  • Philosophie avant la classe de terminale

    23 février 2011

    Pour FO, une telle expérimentation préluderait, pour les professeurs de philosophie à une « reconversion forcée » générée par la diminution des horaires de philosophie qui conduit directement le ministère à considérer qu’il y a des surnombres en philosophie, comme en STI ou en physique.
    Ce professeur de philosophie pourrait dorénavant faire des « interventions ciblées » jusqu’à 36 heures par an et par classe de seconde, prendre en charge une « partie des deux heures d’accompagnement personnalisé » en seconde et première pour notamment « accompagner le projet d’orientation » !. Pour le SNFOLC, cette circulaire signifierait la perte du statut de professeur de première chaire des professeurs de philosophie, fondé sur le fait qu’ils n’enseignent actuellement qu’en classes terminales et post-bac. C’est une brèche ouverte dans les décrets statutaires du 25 mai 1950.

  • Madame Pécresse s’attaque à l’organisation des STS en lançant l’expérimentation des enseignements modulaires

    19 février 2011

    Les BTS sont aujourd’hui basés sur des programmes nationaux (avec horaires nationaux par discipline, nombre d’étudiants par groupes,...) discutés au CIC où sont représentées les confédérations syndicales de salariés. Cela fait partie de l’édifice des diplômes reconnus par les conventions collectives.
    D’ores et déjà de nombreuses STS sont menacées de disparition à la rentrée de septembre 2011 : 11 sections menacées dans l’académie de Versailles, fermeture du BTS traitement thermique des matériaux du lycée Camille Claudel à Fourmies dans le Nord… Sous couvert d’intégration au schéma LMD des universités le gouvernement s’attaque aux STS car ils les jugent chères et peu rentables. Leur coût (13220 euros pour un étudiant de BTS contre 9400 euros pour un étudiant à l’université) s’explique en particulier par le taux d’encadrement des élèves et par le statut particulier des professeurs agrégés et certifiés qui y exercent, chaque heure d’enseignement étant décomptée une heure et quart. Pour le gouvernement, qui estime que d’autres « opérateurs » offrent des formations similaires (CFA par exemple), le transfert des STS à la formation continue est un levier pour détruire des postes de fonctionnaires.

  • COP - 22ème congrès de la CGT-FO à Montpellier : les 3000 délégués Force Ouvrière se prononcent pour le maintien du service public d’orientation de l’Education Nationale

    18 février 2011

    « Le Congrès rappelle que les jeunes scolarisés bénéficient d’un service public d’orientation scolaire gratuit et accessible à tous qui dépend de l’Education Nationale. Avec la loi du 24 novembre 2009 et la volonté de créer un lieu unique baptisé « pôle-orientation-métiers » accueillant tous les publics, jeunes et demandeurs d’emploi, le congrès constate que c’est, à terme, la disparition d’un service public de l’orientation spécifique aux scolaires qui est programmé. Par conséquent, le Congrès estime que chaque famille, chaque jeune scolarisé doit avoir accès à une information gratuite et personnalisée sur les études et les métiers. Il exige le maintien du service public d’orientation de l’Education Nationale et de ces 560 CIO (Centres d’Information et d’Orientation), aucun ne devant fermer ni être transféré aux collectivités territoriales. Il revendique pour ce faire, une augmentation du nombre des conseillers d’orientation psychologues, fonctionnaires d’Etat, qui y travaillent. »

  • Avancement d’échelon des corps à gestion rectorale 2011

    17 février 2011

    Je suis certifié, PLP, P.EPS, CPE, COP
    La gestion est académique.
    Le passage à un échelon supérieur est
    examiné en commission administrative
    paritaire académique (CAPA).

  • Avancement d’échelon des agrégés - 2011

    17 février 2011

    Chez les agrégés le passage à un échelon supérieur est
    examiné en commission administrative
    paritaire nationale (CAPN). La gestion
    nationale permet de traiter l’avancement
    des personnels appartenant à un même
    corps de façon identique sur tout le territoire.

  • Les déclarations du ministre sur les obligations de service

    10 février 2011

    Le SNFOLC a pris connaissance des déclarations du ministre concernant le « métier » des
    enseignants du second degré, qui « a été bouleversé en 25 ans. A l’époque, l’enseignant devait
    transmettre le savoir ».

    Le SNFOLC attire l’attention de tous les personnels sur la gravité des propos ministériels qui font
    effectivement litière des fondements réglementaires de l’organisation de l’enseignement du 2nd
    degré de la République En même temps, il note que le ministre n’attend nullement l’échéance
    présidentielle pour saper les obligations de service statutaires des professeurs définies en maxima
    hebdomadaires d’heures de cours disciplinaires.

  • FO dit STOP au gel du point d’indice

    10 février 2011

    Pendant que le rythme de hausse des prix à la consommation se multiplie, le gouvernement se refuse à toute véritable augmentation salariale dans la fonction Publique et s’entête dans sa logique d’individualisation des traitements.

  • Maintien du traitement pendant les congés maladie et maternité. Communiqué SNFOLC 4 février 2011

    10 février 2011

    Les Assistants d’Education, Assistants Pédagogiques, AVS sont invités à prendre contact avec leur section académique du SNFOLC pour engager avec le syndicat la bataille pour obtenir que leur traitement soit maintenu en cas de congé maladie ou de maternité.

  • Expérimentation des entretiens professionnels. Le ministre prépare la suppression de la notation des enseignants. Le ministre veut faire éclater le statut national.

    7 février 2011

    Rappelons que la double notation pour les enseignants du secondaire matérialise la distinction
    entre la notation administrative qui évalue la manière de servir et relève du chef d’établissement
    et la notation pédagogique qui évalue la qualification disciplinaire et la transmission des
    connaissances qui en découle dans la classe, qui relève de l’inspection pédagogique. Remettre en
    cause la double notation, et confier l’évaluation des professeurs du secondaire au chef
    d’établissement, c’est donc remettre en cause la qualification disciplinaire.
    Ces annonces interviennent au moment où le ministre tente d’opérer un bouleversement complet
    du statut des enseignants et de leurs garanties nationales : remise en cause annoncée du droit à
    mutation avec le dispositif ECLAIR, remise en cause annoncée des obligations de service pour
    2012, primes modulables (préfet des études), débat sur les rythmes scolaires et le rapport Reiss
    et plus globalement développement de l’autonomie des établissements.

  • Quand l’agrégation devient trop chère : 58,6% des postes ouverts à l’agrégation externe en 2011 disparaissent en 2012 au BO du 27 janvier 2011.

    7 février 2011

    Les concours de l’agrégation de lettres modernes et classiques ont totalement disparu à l’externe et à l’interne dans ce BO. Pour le SNFOLC, on ne peut que faire le lien entre la disparition des options de langues anciennes mises à l’ordre du jour dans tous les CTPA et CTPD qui se tiennent en ce moment et la volonté du ministre d’aller vers l’existence d’une seule agrégation de lettres avec un coloration classique, par exemple…c’est la logique de la suppression d’un poste sur deux qui guide l’ouverture des concours de l’agrégation.
    Le SNFOLC demande au ministre toute la clarification nécessaire.

  • Retrait du projet de décret supprimant les corps de personnels de laboratoire et créant des corps interministériels ITRF

    7 février 2011

    La création de corps interministériels, dans une logique de filières professionnelles, est
    une attaque contre les statuts de la fonction publique dont les corps de fonctionnaires
    d’Etat s’appuient sur des missions.

  • Traitement des adjoints de laboratoire

    7 février 2011
    Rappel de la valeur du point au 01/01/2011 :
    Valeur annuelle du point d’indice 55,5635€
    Valeur mensuelle du point d’indice 4,6303€
  • Session 2011 du 2CA-HS

    3 février 2011

    Les enseignants candidats aux postes spécifiques académiques accueillant des élèves handicapés doivent être titulaires du 2CA-HS : « Certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap ».

  • Le plan « Nouvelle licence » de Madame Pécresse conduit à la remise en cause des CPGE et des STS en lycée - Communiqué SNFOLC 27 janvier 2011

    1er février 2011

    Que cherche la ministre avec ce plan d’intégration progressive des CPGE et des STS ?
    Elle entend poursuivre la « professionnalisation » des licences et « LMDiser » toutes les formations post-bacs :
    DUT, BTS, CPGE, écoles d’ingénieurs. Il s’agit de remplacer les enseignements par des stages en entreprises, des
    ateliers de CV, etc... ce qui aboutirait à une baisse considérable du niveau des licences et à une définition locale des
    diplômes. (...)
    Le SNFOLC entend défendre les CPGE et les STS sous leur forme actuelle.c

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr